Vos poubelles, des trésors insoupçonnés !

 

Les matières résiduelles des uns font le bonheur des autres ! Cette expression qui vous est assurément familière est devenue une réalité pour plusieurs entreprises à travers le monde, et même en Outaouais. Ces entreprises s’inspirent du fonctionnement des écosystèmes naturels pour le reproduire à leurs processus d’activités : leurs résidus et co-produits représentent une matière première pour une seconde entreprise, de même que la chaleur résiduelle est une source d'énergie intéressante pour un voisin.

En plus des bénéfices environnementaux, les avantages économiques sont réels : réduction des coûts d’approvisionnement et d’enfouissement et augmentation des revenus par la vente des matières sont autant de bénéfices économiques apportés par ces échanges.

Voici quatre exemples d’entreprises membre du CREDDO qui intègrent la troisième boucle de l’économie circulaire, soit ‘’Donner une nouvelle vie aux ressources’’.

 
photo_equipe.jpg

Flirt Kombucha

Des kombuchas 100 % naturels produits de façon artisanale et locale, c’est possible... et ça existe en Outaouais ! Depuis son lancement en 2018, Flirt Kombucha commercialise un produit développé autour du concept de l'économie circulaire et du développement durable.

En favorisant le partage de local et d’équipements ainsi qu’en offrant une nouvelle vie à des aliments destinés à l’enfouissement, cette jeune entreprise adopte plusieurs stratégies d’écologie industrielle pour réduire son impact sur l’environnement. De plus, une part des économies générées par ces actions est investie dans des organismes communautaires, dont le Réseau du Sport Étudiant du Québec (RSEQ).

 

Résolu Produits Forestiers Maniwaki

La gestion des matières résiduelles représente une dépense considérable pour les entreprises. De ce constat, les responsables de l’usine Résolu Produits Forestiers Maniwaki ont déterminé que l’enfouissement n’est pas envisageable pour assurer une croissance durable. Ainsi, une variété de boucles d’économie circulaire ont été intégrées afin de multiplier l’utilisation des matières.

Ainsi ce sont plus de 150 000 tonnes annuelles de résidus de production qui sont réutilisés par d’autres entreprises de la région. Chaque matière résiduelle a sa filière de valorisation : les copeaux se transforment en pâte à papier alors que les sciures et planures deviennent des panneaux de bois d’œuvre et que les cendres enrichissent des sols agricoles de l’Outaouais.

 
06_Gallicus.jpg

Brasserie artisanale Gallicus

L’envolée, Spectre et Fleur mécanique sont les doux noms de bière provenant de la Brasserie artisanale Gallicus située sur le plateau à Gatineau.

Animé par le désir de réduire l’impact de ses activités sur l’environnement, le propriétaire de la brasserie, Samy Missaoui, a décidé de donner une seconde vie à ses matières résiduelles. C’est le cas de son résidu de brassage, la drêche, qu’il valorise en alimentation animale dans un élevage de sangliers de la région.

 

L’Escouade anti-gaspillage alimentaire

L’Escouade anti-gaspillage alimentaire est un projet de la table de concertation sur la faim et le développement social en Outaouais (TCFDSO) qui offre une seconde vie aux fruits et légumes délaissés et sensibilise à la consommation responsable des ressources pour lutter contre la faim et le gaspillage alimentaire. 

Pour l’année 2017-2018, ce sont plus de 15 tonnes de fruits et légumes qui ont été récupérés sous forme de glanage aux champs, de dons directs ou de dons dans les marchés publics. Ces denrées sont redistribuée dans le réseau de Frigo anti-gaspi et à différents organismes de la région dont les cuisines communautaires.


Escouade 1.JPG
 

Vous souhaitez un soutien technique pour valoriser une matière spécifique ? Comme Flirt Kombucha, Résolu Produits Forestiers Maniwaki, Brasserie artisanale Gallicus et L'Escouade anti-gaspillage, devenez membre du CREDDO !

 

Partagez !